Optez pour la scie circulaire pour des coupes précises

La scie circulaire est un appareil de découpe robuste et puissant utilisé aussi bien en bricolage qu’en menuiserie. Le premier modèle de cet appareil est sorti en 1793. L’inventeur était un Anglais nommé Jeremy Bentham. Depuis son invention, la scie circulaire a subi de nombreuses améliorations. Aujourd’hui, on trouve une grande variété d’appareils à même de réaliser des découpes des plus basiques aux plus précises. De quoi est constituée une scie circulaire ? Quels sont les modèles existants ? Comment choisir son appareil ? Voici quelques informations qui pourront vous aider dans votre choix.

Les principaux composants d’une scie circulaire

Une scie circulaire est constituée de différents éléments. Il y a d’abord la lame, l’élément qui sera en contact avec le matériau à découper. Ce composant se fixe sur l’arbre moteur de la scie. La lame est composée de 10 à 48 dents selon les modèles. Plus les dents sont nombreuses, plus la précision de la découpe est optimale. Des fentes sont également présentes sur la lame. Leur rôle est de limiter les déformations susceptibles de se produire lorsque la lame s’échauffe. La lame de la scie circulaire mesure entre 170 mm à 230 mm de diamètre. Plus le diamètre de la lame est important, plus la profondeur de la découpe sera élevée. Ainsi, avec une lame de 170 mm de diamètre, on obtient une profondeur de coupe de 55 mm, ce sera 60mm de profondeur pour une lame de 185 mm de diamètre, 65 mm de profondeur pour une lame de 190 mm de diamètre et 85 mm de profondeur pour une lame de 230 mm. Il faut pourtant préciser que sans le moteur, la scie ne peut pas tourner. Une scie circulaire possède un moteur d’une puissance de 1010 à 2000 W selon le modèle.

Outre la lame, il y a également le guide, qui permet d’ajuster la direction de la lame lors de la découpe. Contrairement à la lame, le guide est compatible avec tous les modèles de scies circulaires. L’appareil est également équipé d’un carter de protection, qui comme son nom l’indique protège l’utilisateur d’éventuelles projections pendant la découpe. Ce composant enveloppe la partie supérieure de la lame, sans gêner sa rotation. La scie circulaire est aussi dotée d’un élément appelé couteau diviseur dont la fonction est d’éviter le blocage de la lame. Un interrupteur de sécurité est aussi ajouté à l’appareil pour empêcher l’activation involontaire de l’appareil. Pour faciliter la découpe, l’utilisateur se sert généralement de tréteaux pendant l’utilisation de l’appareil. Nous vous conseillons un site de qualité si vous souhaitez obtenir plus d’information sur les scies circulaires.

Les différents modèles de scie circulaire

Il existe plusieurs familles de scie circulaire. Il y a d’abord la scie circulaire classique qui se tient à deux mains et qui permet des découpes basiques. Son démarrage est activé par le biais d’une poignée fixée à l’arrière de la scie. Ce type de scie permet de réaliser des découpes droites. Elle est capable de découper plusieurs épaisseurs de bois. Ce modèle est surtout utilisé pour la découpe de planches. Le moteur de cet appareil est capable de faire tourner la lame à une vitesse comprise entre 3000 et 6000 tours par minutes.

Ensuite, il y a la scie plongeante qui se distingue de la scie circulaire classique par sa lame. En effet, la lame de cet appareil peut descendre dans le bois pour le découper. La profondeur de découpe peut être ainsi réglée au préalable. La vitesse de rotation de la lame pour ce modèle est aussi comprise entre 3000 et 6000 tours par minute.

Outre la scie circulaire, il y a également la scie à batterie. Bien entendu, il s’agit d’une scie sans fil. Sa puissance est moins élevée comparée aux autres modèles. Sa durée d’utilisation dépend de l’autonomie de sa batterie.

Autre modèle, la mini scie circulaire est comme son nom l’indique une scie circulaire de petite taille. Ce modèle est idéalement choisi pour faire des découpes de finition. Vous pouvez également vous en servir pour découper des matériaux tendres et légers.

Bien faire le choix d’une scie circulaire

Il existe un certain nombre d’éléments à considérer au moment d’acheter une scie circulaire :

  • La lame de la scie circulaire :

La lame de votre scie circulaire doit être choisie en fonction du matériau que vous voulez découper. Pour découper du bois massif, il est préférable d’opter pour une lame en acier. Si vous voulez découper des panneaux composites ou mélaminés, vous pouvez utiliser des lames au carbure de tungstène. En ce qui concerne le nombre de dents, 10 dents peuvent suffire pour faire des découpes de tronçonnage ou dégrossissage. Jusqu’à 24 dents, la lame s’adapte à presque tous les usages. Jusqu’à 48 dents, la lame de la scie circulaire permet de trancher des panneaux mélaminés ou stratifiés. Si vous prévoyez un usage régulier de votre scie, il est également préférable de choisir une scie dotée d’un système de changement de lame qui sera plus pratique pour vous.

  • La puissance de la scie circulaire :

Avant de choisir une scie circulaire, il faut aussi tenir compte de la puissance de son moteur. Il faudra ainsi tenir compte des besoins et des fréquences d’utilisation prévues. Il n’est pas nécessaire d’investir dans une scie de grande puissance si vous allez seulement vous servir de votre appareil pour de petits travaux de bricolage. Environ 400 w suffisent largement dans ce cas. Par contre, si vous prévoyez une utilisation intensive, ou plutôt de gros travaux avec votre scie circulaire, il vous faudra choisir un appareil d’une puissance supérieure à 1200 watts.

Autres éléments à considérer

La hauteur et la profondeur de découpe méritent aussi une attention particulière. Si vous ne savez pas quel diamètre de lame choisir, vous pouvez opter pour un appareil muni d’un mécanisme de réglage. Pensez également à la semelle, un composant essentiel fabriqué en aluminium, en fonte d’aluminium ou de magnésium, qui optimise la stabilité et facilite le déplacement de l’appareil. En ce qui concerne les accessoires, préservez votre sécurité en choisissant un appareil doté d’un frein électrique et d’un rail de guidage muni de joints antidérapants ou de serre-joints. Enfin, pour préserver la propreté de votre atelier, orientez votre choix vers une scie munie d’un sac à poussières.